Groupement Transfrontalier

2012 : l’année de toutes les interrogations

Il est de tradition, en ce début d’année, de souhaiter une bonne et heureuse année. Autant se l’avouer, tous ces vœux, même s’ils sont exprimés avec sincérité, dissimulent beaucoup d’interrogations et d’inquiétudes. Pour reprendre une expression bien montagnarde : l’horizon est bouché ! Bien malin qui peut prédire ce que seront ces prochains mois. Entre une Europe qui vacille, une Russie qui s’éloigne de la démocratie, des révolutions arabes aux conséquences incertaines et un monde globalisé où les cartes changent de main, la Suisse a de plus en plus de mal à se situer. Pour l’instant, il faut le reconnaître, le pays s’en sort plutôt correctement. Pénalisé par son franc fort, corollaire de sa vertu économique, notre voisin n’a pas connu de crise majeure en 2011. Même si beaucoup de chefs d’entreprise expriment des inquiétudes, dans les faits, l’emploi n’a pas été touché en profondeur. Certes, quelques grandes entreprises, ont annoncé des délocalisations, d’autres des restructurations mais on a plutôt le sentiment qu’elles se trouvent dans l’expectative. Les travailleurs frontaliers récemment embauchés, particulièrement par le biais des agences de placement, sont évidemment les plus concernés. Pour les autres, frontaliers et résidents, la Confédération a d’ores et déjà débloqué des fonds pour alimenter le chômage partiel. Une bonne stratégie pour maintenir un équilibre social et garder les forces de production dans les entreprises. Jusqu’à quand le pays pourra tenir ce pari ? Chacun espère que la situation de l’économie européenne et mondiale s’améliorera vite. Face à ces incertitudes, le Groupement entend poursuivre ses actions au service des transfrontaliers. De grands dossiers nous attendent avec la poursuite de l’assurance maladie privée par exemple, mais aussi toute l’aide au quotidien que nous menons au travers de nos services. Cette année sera marquée par de nombreux rendez-vous : le 16 mars pour notre congrès à Archamps, les 29, 30 et 31 mars le salon des transfrontaliers et en septembre notre forum emploi à Annemasse. Nous serons aussi là pour vous aider pour les déclarations fiscales et auprès de tous ceux qui auront besoin de notre aide.

Imprimer l'article