Groupement Transfrontalier

A 40 : Victoire !

Après des mois de négociations, les usagers de l’autoroute ont enfin pu être entendus par la direction de l’ATMB. Un accord a été conclu entre le Groupement transfrontalier européen et l’ATMB. Accord qui, s’il ne permet pas de revenir aux anciens tarifs des abonnements, minimise la hausse et offre à tous ceux qui ne bénéficiaient pas des anciens abonnements une baisse sensible. Rappelons que dans sa première offre, la réduction permise par l’ATMB se limitait à 30%. Après des mois d’âpres négociations et avec la participation du Conseil général, nous arrivons à une baisse de l’ordre de 60 à 65% suivant les trajets. Une tarification unique en France. Le taux de remise par rapport au tarif normal, passera de 45% à 50%, la société ATMB portant sa part de 30% à 35%, le département de Haute-Savoie continuant d’apporter 15%. Le nombre possible de passages effectués avec cet abonnement, dans le cadre du forfait, passera de 46 à 50 par mois et le client abonné qui aura acquitté 11 mois de forfait consécutifs bénéficiera d’un mois gratuit. Dans un objectif de souplesse de l’abonnement, les 10 premiers passages du mois seront facturés à l’unité au tarif normal réduit de 30%, sans déclenchement du forfait. Le forfait sera déclenché au 11ème passage, et réintégrera les 10 premiers passages. Enfin, pour étaler la hausse correspondant à ces abonnements par rapport aux anciennes cartes forfaitaires, l’augmentation sera effectuée en trois étapes annuelles pour les plus fortes hausses, de façon à ce qu’aucune augmentation ne soit supérieure à 30%. Ce dossier montre l’intérêt et la force du Groupement transfrontalier européen. Il prouve bien que ce n’est qu’en étant unis, solidaires et structurés que l’on peut faire avancer ce type de dossier. Car, peu de personnes croyaient en un résultat positif. Il faut aussi dire l’investissement de certaines personnes, Gérard Bouchet, membre de la commission transports qui n’a pas compté ni son temps ni son énergie, le Président Michel Charrat et tout le personnel. Enfin le déclic final a été possible grâce à la mobilisation des décolleteurs de la vallée de l’Arve et du Député maire de Bonneville Martial Saddier. Imprimer l'article

Lire la suite