Groupement Transfrontalier

Solidarité

Non, rassurez-vous, le Groupement ne suit pas la mode. Car si le terme de solidarité se trouve beaucoup utilisé ces derniers temps, il a toujours été d’actualité dans notre association. Il constitue même le principe de fonctionnement de l’association. C’est bien la solidarité de tous les adhérents qui, en payant chacun leur cotisation, permet le développement des services et l’aide individuelle si besoin. Mais en ces temps de crise économique, notre solidarité doit encore s’intensifier. 2008 restera comme une année charnière. Après une période économique florissante en Suisse, l’année s’achève par un renversement complet de la tendance. Et même si en cette fin de premier trimestre, il semble que la Suisse résiste un peu mieux que ses voisins, il ne fait de doute pour personne que les conséquences sur l’emploi vont être fortes dans certains secteurs. Le Groupement transfrontalier européen qui, en 2008, a dépassé les 30 000 adhérents va devoir s’adapter à cette nouvelle donne. Fort heureusement, nous avions anticipé une telle évolution et lancé notre service emploi en 2007. En un an, 122 entreprises ont signé un accord de partenariat, 600 CV ont été publiés et plus d’un millier d’annonces mis en ligne. Le service emploi joue pleinement son rôle. Toutefois, nous le savons tous, une grande partie des offres d’emplois n’apparaît pas dans la presse. Or, avec 30 000 adhérents, nous sommes à la source de l’information. Au sein de leurs entreprises, nos adhérents sont parmi les premiers à avoir connaissance d’une possibilité d’emploi. Beaucoup d’entre vous sont prêts à donner un coup de main pour aider un frontalier en difficulté. Dès lors, pourquoi ne pas faire passer l’information au Groupement qui lui, se chargera de la divulguer auprès de ses membres ? Si vous avez une information sur un emploi qui se libère ou qui se crée, n’hésitez pas à nous le faire savoir, à l’adresse suivante : emploi@frontalier.com. Bien entendu, la solidarité ne se limite pas au service emploi. Tous les autres services sont là pour aider les frontaliers. Que ce soit les conseillères accueil, les juristes, les assistants sociaux ou les fiscalistes, ils répondent toujours présent. Mais la solidarité passe aussi par les bénévoles militants. Ils sont l’âme de l’association. Si vous avez envie de les rejoindre, vous serez les bienvenus. La solidarité tant décriée par le passé est une de nos valeurs essentielles. Faisons en sorte qu’elle se développe et continue à être le fondement même de notre association.

Imprimer l’article