Groupement Transfrontalier

Jouer de malchance !

Nous avons reçu à notre antenne de Morteau un adhérent qui, suite à son licenciement, s’est inscrit à l’assurance chômage. Il a reçu une décision de Pôle emploi mentionnant un différé de 35 jours au titre des congés payés alors qu’il n’a perçu aucune indemnités compensatrices de congés payés. Son dossier a été transmis au service juridique qui a constaté que l’attestation employeur avait été mal complétée pas son ancien patron ce qui explique la décision de Pôle emploi. Après avoir fait rectifier l’erreur par l’employeur, le service juridique a saisi le Pôle emploi qui est revenu sur sa décision et n’a donc pas appliqué de différé au titre des congés payés. Cette situation montre l’importance de bien veiller à ce que le contenu de l’attestation employeur corresponde à la réalité et ce avant l’établissement du formulaire E 301. Cette vérification évitera des situations qui peuvent vous pénaliser. Si comme cet adhérent, vous vous posez des questions sur votre chômage ou votre licenciement, n’hésitez pas à nous contacter, les conseillères-accueil et les juristes du Groupement transfrontalier européen vous informeront et vous conseilleront au mieux de vos intérêts.
Imprimer l’article