Groupement Transfrontalier

Un retraité averti en vaut deux !

Un de nos adhérents, retraité, a déménagé dans un département français éloigné de la frontière suisse. Mais il a souhaité continuer à adhérer au Groupement, non seulement par solidarité avec tous ses collègues frontaliers mais également pour continuer à bénéficier des services de l’association, notamment de l’information par le biais du Frontalier Magazine ou de la newsletter. Et c’est en lisant le Frontalier magazine qu’il a vu l’article sur la revalorisation des retraites des frontaliers et la proratisation des meilleures années faites en France. Après étude de sa propre situation, il a constaté qu’il pouvait lui aussi faire sa demande auprès de la CRAM afin que le montant de sa retraite soit revalorisé. Sur notre site internet, dans la partie adhérent, il a pu télécharger et envoyer le modèle de lettre à la CRAM (rebaptisée CARSAT). Après 2 ans de patience, cet adhérent vient d’avoir la bonne nouvelle : environ 15 % de revalorisation de sa pension française, avec un effet rétroactif sur 2 ans. Si ce retraité n’avait pas continué à adhérer, il n’aurait pas eu l’information, compte-tenu de son éloignement, et n’aurait pas vu sa pension augmenter. En tant que retraité, il est toujours utile de poursuivre son adhésion au Groupement à tarif réduit (32 € au lieu de 55 €) par solidarité bien sûr mais aussi pour son propre intérêt car les législations peuvent évoluer et il vaut mieux être bien informé… un retraité averti en vaut deux ! Si comme cet adhérent, vous vous posez des questions sur votre situation, vos droits, n’hésitez pas à nous contacter. Les conseillères-accueil et les juristes du Groupement transfrontalier européen vous informeront et vous conseilleront au mieux de vos intérêts. Consultez également régulièrement notre site internet http://www.frontalier.org dans votre espace adhérent.

Imprimer l'article