Postuler en Suisse

 

Lorsque vous postulez en Suisse, il faut bien réaliser que vous postulez à l’étranger.

Mettez-vous à la place du recruteur, qui connaît bien la Suisse, mais peut-être moins les entreprises situées en France ou dans d'autres pays.

Aidez le recruteur à mieux comprendre votre parcours et demandez-vous si tout ce qui est indiqué dans votre CV ou dans votre lettre est compréhensible par un recruteur étranger.

Vous lui faciliterez le travail ... dans votre intérêt.

LA LETTRE DE MOTIVATION

Sauf demande expresse du recruteur, envoyez votre lettre dactylographiée.
Complémentaire du CV, la lettre ne doit pas répéter le contenu de ce dernier.
Vous devez rédiger une lettre de motivation différente pour chaque candidature, en l’adaptant au poste et à l’entreprise.

La lettre est généralement constituée de 3 parties :

  • L’offre : pourquoi l'entreprise vous intéresse-t-elle ? Qu’est-ce qui a attiré votre attention dans l'annonce ?
  • Le candidat : ce que vous proposez à l’entreprise. Quelles sont les compétences que vous souhaitez mettre à son service ?
  • La conclusion : proposez à l’employeur de le rencontrer, afin de lui présenter plus en détails vos compétences et votre motivation pour le poste.

 

LE CV

  • Vos coordonnées : indiquez-les en format international (ex : +33 6 98 52… ou 74100 Annemasse (France)).
  • La photo : elle n’est pas obligatoire. Si vous choisissez d’en mettre une, insérez une photo de qualité, sur laquelle vous avez une attitude professionnelle.
  • Le cartouche de présentation : il sert, en quelques mots, à décrire le poste que vous recherchez et vos atouts majeurs.
  • Les dates : donnez des dates précises : jour – mois – année.  
  • Vos expériences professionnelles : ayez à l’esprit que les intitulés de vos anciens postes sont peut-être différents en Suisse. Détaillez alors chaque poste ainsi que les tâches effectuées. En plus du nom de l’entreprise, indiquez le secteur d’activité, le nombre de salariés ou d’autres informations pertinentes sur l’activité de l’entreprise.
  • Vos diplômes : essayez dans la mesure du possible de connaître l’équivalent de votre diplôme en Suisse et indiquez-le.
  • Les langues et connaissances informatiques : détaillez avec précision vos niveaux de connaissances linguistiques et informatiques. N’exagérez jamais votre niveau. Par contre, si vous maîtrisez  une ou plusieurs langues étrangères mettez-le bien en valeur sur votre CV.
  • Le permis de conduire : n’indiquez jamais “permis B”, mais “permis de conduire”.
  • Les loisirs : ne remplissez cette rubrique que si vous pensez qu’elle peut apporter un plus à votre candidature.
  • N’utilisez pas d’acronymes : il y a des risques qu’ils ne soient pas compris par le recruteur. Ainsi, si vous avez un BTS, écrivez à côté « Brevet de Technicien Supérieur ».
  • Votre CV peut tenir sur 2 pages.  En Suisse, personne n’exige un CV sur une page.
  • Votre CV doit être exempt de fautes d’orthographe et doit être imprimé sur du papier de bonne qualité, propre et sans pliure.

 

Le + du GTE :

La Maison transfrontalière organise des ateliers pour vous aider à rédiger un CV et une lettre de motivation. Réservés aux adhérents du GTE, ils sont animés par des spécialistes de l'emploi en Suisse. Pour connaître les dates des prochains ateliers, consultez notre programme de conférences.

Les adhérents de notre association peuvent aussi être reçus en entretien emploi. Durant une heure un spécialiste de l'emploi en Suisse vous donnera de nombreux conseils et corrigera votre CV et votre lettre de motivation.

Enfin, les adhérents de notre association peuvent également déposer leur CV sur notre site, il sera consultable par les entreprises suisses, partenaires du Groupement transfrontalier


En savoir plus