Actualités

Les bateaux sur le Léman sont victimes de leur succès, le Groupement intervient

Les bateaux sur le Léman sont victimes de leur succès, le Groupement intervient
16/11/2012

Depuis début 2011, la sous-commission transport lacustre (SCTL) du Groupement transfrontalier européen agit pour améliorer les conditions de transport sur les bateaux de la Compagnie Générale de Navigation (CGN) du Léman.
De plus en plus, des frontaliers utilisent les 3 lignes régulières de la CGN qui permettent de traverser le lac. Les bateaux ont atteint la limite de leur capacité et, cet été, de nombreux incidents ont été signalés.

La SCTL et la CGN se sont rencontrés à de nombreuses reprises, et des discussions de fond ont été engagées pour trouver des solutions provisoires acceptables pour les usagers.

Une certaine confiance réciproque s’est établie pour essayer de gérer au mieux les bateaux, qui sont maintenant insuffisants. Le document ci-joint, qui explique la situation selon le point de vue de la SCTL et du Groupement transfrontalier européen, a été distribué à tous les abonnés dans un courrier de la CGN.

L’urgence est maintenant que les autorités et les actionnaires acceptent de mettre en chantier un (ou plusieurs) nouveau bateau mieux adapté aux transports en commun (et non pas au tourisme). Malheureusement, il faut environ trois ans pour construire un bateau… La crise sur le Lac Léman n’est pas finie !