Actualités

Votations du 9 février, la position du GTE

10/02/2014

Suite à la votation contre l’immigration de masse, le GTE prend acte de la décision du peuple suisse, mais la regrette profondément.
La Suisse vient d’envoyer un message négatif aux étrangers et aux frontaliers. A noter toutefois que les cantons frontaliers, à l’exception du Tessin, ont rejeté massivement cette initiative. Il est paradoxal de constater que ce sont les cantons accueillant le plus de résidents étrangers et de frontaliers qui se sont montrés les plus ouverts.

Dans l’immédiat, le statut du travailleur frontalier ne change pas et les relations entre la Suisse et l’UE restent régies par les Accords bilatéraux.

Le Conseil fédéral a désormais 3 ans pour renégocier avec l’UE ces accords. Ces négociations auront un impact important pour les frontaliers en terme de permis d travail, d’assurances sociales, …
Dans ce cadre, le GTE fera tout pour protéger et défendre le statut des travailleurs frontaliers.


Retrouvez plus d'informations sur les Accords bilatéraux.