Actualités

Le franc fort fait bondir les fonds frontaliers

© Comugnero Silvana - Fotolia
20/11/2015

Chaque année, les deux départements français de l’Ain et de la Haute-Savoie reçoivent les fonds frontaliers, à savoir la rétrocession de l’équivalent de 3,5% de la masse salariale que le Canton de Genève perçoit sur tous les frontaliers imposés à la source sur son territoire.
Chaque département  redistribue ensuite 60 % aux communes au prorata du nombre de transfrontaliers. Les 40 % restants servent à financer des travaux d’intérêt général.

Cette année, Genève versera 278 millions de francs suisses, les départements français recevront donc plus de 257 millions d’euros.
Si le montant en francs suisse connait une légère baisse, la France obtient 25 millions de plus par rapport à l’année dernière, grâce au taux de change actuel.