Actualités

Le printemps Genevois

07/04/2016

Depuis le 20 mars, toute l'Europe profite du printemps. Mais savez-vous que chez nos voisins genevois, le printemps est officiellement arrivé une semaine plus tôt, le 13 mars à 14h30 très exactement ?

Il existe, en effet, chez nos voisins une tradition surprenante qui consiste à annoncer le printemps lors de l’éclosion de la première fleur du marronnier situé sur la promenade la Treille à Genève.

Mais attention, cette annonce n’est pas une aimable plaisanterie. Depuis 1818, nos voisins observent avec minutie leur marronnier.  Et pas n’importe quel arbre, non, le seul qui peut se prévaloir du titre ô combien honorifique de « marronnier officiel de la République de Genève » ! Excusez du peu. Et depuis 1818 seulement trois arbres se sont succédé pour remplir cette mission d’importance : annoncer le printemps au peuple genevois. Notre marronnier actuel n’est plus un tout jeune homme puisqu’il accompli sa première annonce en 1929, il y a 82 ans. Son successeur est déjà annoncé.

Et l’annonce de ce retour des beaux jours ne se fait pas en catimini mais par une déclaration officielle du Sautier de la République. Le dit Sautier n’étant pas n’importe qui, puisqu’il s’agit du directeur général des services, qui est aussi le secrétaire du Grand conseil. Un poste aussi vieux que l’histoire des marronniers. Chaque année, c’est à lui de surveiller l’éclosion de la première feuille et d’annoncer au peuple l’heureux évènement. Depuis 1999, le sautier est une femme, il s’agit de Maria Anna Hutter.

Cette année, le printemps est arrivé le 13 mars  et pour annoncer son arrivée, Madame le sautier a choisi de déclamer un court poème  de René Rouzaud, parolier d’Edith Piaf.
 
« Entends comme ça chahute,
dans tous les palpitants,
l’hiver se tire des flûtes,
enfin le printemps »

Il faut bien le reconnaître, à Genève l’annonce du printemps ne manque pas de classe !


Rédigé par Jean-François Besson, Secrétaire général du GTE, cet article a été publié le 21 mars 2016 sur le Dauphiné Libéré

Rendez-vous à la semaine prochaine pour un nouvel épisode de #LaChroniqueDuFrontalier.