Actualités

Les Genevois jeûnent…sur la Côte d’Azur !

 © LaCozza - Fotolia.com
08/09/2016

Ne soyez pas surpris si vous devez vous rendre à Genève cette fin de semaine. Dès jeudi, vous trouverez des conditions de circulation optimum et vous ressentirez cette étrange sensation d’une ville que les habitants ont désertée. La raison est tout simple.
Le premier jeudi qui suit le premier dimanche de septembre est un jour férié : le Jeûne genevois. L’occasion pour nos voisins de terminer l’été de belle façon. Beaucoup en profite pour s’offrir un weekend  allongé en faisant le pont du vendredi. Le taux d’helvètes sur la Côte d’Azur va faire un sacré pic !

La raison de ce jour férié demeure assez controversée. Pour quelques historiens, il s’agissait de commémorer le massacre de la Saint Barthélémy, le 24 août 1572. Mais d’autres affirment que la tradition d’un jour de jeûne, sans travail, était postérieure à cette date. Ce qui demeure certain c’est que, dès 1817, le jeûne fédéral est instauré le 3ème dimanche de septembre. Une date respectée dans toute la Suisse sauf par les têtes dures genevoises !

En 1837, les protestants de la cité de Calvin refusent ce diktat et décrètent le Jeûne genevois, début septembre. Il faudra quand même attendre 1966 pour que le Grand Conseil inscrive dans la Constitution son caractère férié. Reste à savoir pourquoi avoir choisi un jeudi plutôt qu’un dimanche, jour non travaillé.

Pour une raison toute simple, il s’agit du seul jour où il n’y avait pas de marché sur le canton. Le pragmatisme des Genevois ne date pas d’aujourd’hui !

Dernier point à savoir, le Jeûne genevois n’a de jeûne que le nom. Je ne connais pas de Genevois qui se privent de manger à cette occasion !

La tradition veut d’ailleurs que l’on déguste, ce jour-là, une belle tarte aux pruneaux. Alors un bon conseil, jeudi, allez jeûner à Genève vous vous régalerez !



Rédigé par Jean-François Besson, Secrétaire général du GTE, cet article a été publié le 5 septembre 2016 sur le Dauphiné Libéré

Rendez-vous à la semaine prochaine pour un nouvel épisode de #LaChroniqueDuFrontalier.