Le GTE dépose une initiative !

 

 

25/11/2016

En septembre dernier, lors d’une réunion, le conseiller d’Etat de Genève, Luc Barthassat annonce qu’il veut fermer quatre douanes, tous les matins, entre le Canton et la France voisine pour le bien-être

Une provocation de trop pour des pendulaires qui n’en peuvent plus. La multiplication des travaux un peu partout, la limitation de l’accès dans certaines douanes ... tout cela entraîne des bouchons de plus en plus nombreux qui deviennent insupportables. Une situation particulièrement sensible en région lémanique.

Bien évidemment, le Groupement,
appuyé fortement par tous les élus français, a réagi. Que ce soit par voie de presse, sur les réseaux sociaux ou lors des réunions sur les transports, nous sommes intervenus. Le Conseiller d’Etat a reculé mais sans annoncer un abandon de sa proposition.

Nous avons donc lancé une pétition qui a connu un vif succès. En quelques jours, nous avons obtenu les 7’500 signatures que nous nous étions fixées comme objectif. 7’500 signatures car il s’agit du nombre minimum de soutiens pour pouvoir déposer une initiative populaire à Genève !

Tous les spécialistes de droit helvète vous le diront : "cette initiative, venant de l’étranger, n’a aucune chance d’aboutir", mais nous voulons surtout marquer les esprits en la déposant .

Le Président Michel Charrat et le Vice-Président Fabrice Radigon, également responsable de la Commission Transport du Groupement transfrontalier européen, iront remettre cette pétition le mercredi 30 novembre à 11h devant le Grand Conseil à Genève, en présence de la presse et d’élus locaux.