Groupement Transfrontalier

Assurance privée : contrat à vérifier

Récemment, un adhérent du Groupement transfrontalier européen nous a contactés, car son assurance maladie privée refusait de prendre en charge une hospitalisation dans un centre de rééducation. Cet adhérent souffrait de graves problèmes dorsaux, l’empêchant d’exercer son activité professionnelle. Son médecin traitant et un spécialiste lui avaient vivement recommandé de suivre une rééducation. Toutefois, puisque son assurance refusait de prendre en charge les soins, ce monsieur ne pouvait pas se faire soigner. Ne trouvant aucun terrain d’entente avec son assurance, il a pris contact avec le service juridique du Groupement transfrontalier européen. Celui-ci a pris le dossier en main et a réussi à faire fléchir la position de l’assureur, qui a finalement accepté la prise en charge des soins. L’hospitalisation de cet adhérent a été extrêmement bénéfique pour lui. Son état de santé s’étant amélioré, il a pu reprendre son activité professionnelle à 50 %, ce qui lui était inconcevable auparavant. Cette affaire prouve qu’il faut être très vigilent lorsque l’on signe un contrat avec une assurance privée. Toutes les assurances ne proposent pas les mêmes couvertures santé et en cas d’accident ou de maladie, les assurés peuvent parfois se retrouver sans couverture. Les modalités de remboursement dépendent des clauses du contrat d’assurance. Nous vous conseillons alors vivement de prendre le temps de bien lire ce contrat, avant de le signer. Imprimer l'article