Groupement Transfrontalier

Bénéfice record pour la Suisse

J’espère que notre ministre de l’économie ne lit pas la presse suisse. Si malheureusement c’est le cas, il risque bien d’être énervé. Car chez nos voisins, le Conseiller fédéral en charge des finances, l’homologue de notre Thierry Breton, vient d’annoncer un bénéfice de 4.3 milliards de francs suisses pour cette année. Un bénéfice d’autant plus exceptionnel que les experts avaient prévu un résultat négatif de 700 millions de francs. Un résultat qui s’explique bien sûr par les conséquences de la reprise économique forte que connaît le pays, ainsi que par des rentrées extraordinaires provenant de la vente des actions de Swisscom, l’équivalent de notre France Télécom. Reste donc que nous devrions avoir, chez nos voisins, un gouvernement heureux et serein. Et bien, pas tout à fait ; car se pose une question : que faire de tout cet argent ? Je ne vous surprendrai pas en vous disant que la droite appelle à poursuivre les réformes, à diminuer la dette et que la gauche appelle, elle, à développer de nouveaux investissements, notamment en matière de recherche et de formation et à augmenter le salaire des fonctionnaires. Ouf, nous voilà rassurés, la Suisse n’est pas un pays à part et les partis politiques suisses ont des réactions similaires à nos partis français. Mais je ne résiste pas au plaisir de vous décrire le dessin de Chapatte à la Une du Temps, l’équivalent du Monde, en Suisse Romande. On y voit deux ministres, la mine sombre, devant une calculatrice qui affiche un résultat positif de 4,3 milliards. Le 1er disant au 2nd : «Il va falloir se desserrer la ceinture !» Quand je vous dis qu’il ne faut pas que Thierry Breton lise la presse Suisse ! Imprimer l’article

Lire la suite