Groupement Transfrontalier

Le printemps est arrivé le 6 mars à Genève

Tout le monde le sait bien, la date du printemps est le 20 mars que l’on soit en France, en Allemagne ou en Suisse. Sauf pour un canton d’irréductibles genevois qui, depuis plus de deux siècles, a choisi une autre date pour fixer la date du printemps ; une date qui varie chaque année. Une date fonction de la décision du marronnier officiel de la République et Canton de Genève !

Pour comprendre, il faut faire un peu d’histoire et aimer les traditions. Il faut savoir qu’il existe à Genève depuis 1818 un marronnier officiel.
Dès 1808, un genevois avait eu l’idée de noter la date de l’apparition de la première feuille de l’arbre qui se trouvait devant sa fenêtre, rue de la Treille. Une idée qui a plu, puisque dix ans plus tard, les autorités décident de confier au Sautier de la République, la mission de noter, chaque année, l’apparition de la première feuille. Cette date annonçant alors l’arrivée officielle du printemps à Genève.

Titre prestigieux chez nos voisins, le Sautier existe depuis le 15ème siècle. A l’époque, il était le chef des guets et le gardien de la ville. Aujourd’hui, le titre existe toujours, il est le secrétaire permanent du Grand conseil et le directeur des services.
Et depuis 1818, ce fameux sautier observe avec attention l’évolution du marronnier.

Depuis cette date, trois marronniers se sont succédés pour cette noble tâche. Et l’apparition de la première feuille donne l’occasion à ce haut personnage de faire preuve d’humour et parfois de poésie lors de la déclaration au peuple annonçant l’évènement.

Pour cette édition 2009, Maria Anna Hutter le Sautier de Genève, n’a pas failli à la tradition : « Las de scruter l’arrivée des beaux jours, la marronnier officiel de la République et Canton de Genève a opté pour la méthode proactive en s’embourgeonnant dans son fief de la Treille. C’est donc en ce jour, le 6 mars 2009, avec fierté et défiant les mesquineries climatiques qu’il claironne de sa première feuille l’arrivée du printemps genevois. La météo n’a qu’à suivre ! ».

L’arrivée du printemps à Genève ne manque pas de panache !

Imprimer l’article