Groupement Transfrontalier

Une soirée chez l’ambassadeur

Pour ceux qui auraient envie de sortir, nous vous proposons une soirée exceptionnelle, une soirée chez l’ambassadeur. Et bien sûr, les soirées chez l’ambassadeur sont toujours réussies surtout celles de l’ambassadeur suisse ! Mais voilà, il semble bien que ces fameux ambassadeurs helvètes, disséminés un peu partout dans le monde, n’ont pas hésité, lors de réceptions officielles à faire déguster des vins exotiques du moins aux yeux de nos voisins. Certains conseillers nationaux ont été quelque peu surpris de se voir servir, lors d’un dîner officiel, un Bourgogne bien français, ou un vin italien plutôt qu’un bon vin de la côte. Le comble a été atteint lors de l’exposition universelle de Shanghai où les crus servis dans le pavillon suisse étaient des vins italiens et espagnols. De quoi faire frémir tous les amateurs de crus helvètes et ils sont nombreux ! Bref, il fallait réagir et c’est ce qu’a fait le conseil des Etats. Dorénavant, les ambassades ne devront servir que des vins suisses lors des réceptions officielles. Pourtant, une petite porte leur est laissée ouverte pour acheter quelques vins locaux, afin de ne pas froisser certaines susceptibilités suivant le pays où se situe l’ambassade. Mais la règle est bien établie. Les diplomates suisses doivent être les ambassadeurs des produits du pays et en particulier pour les vins. Le Conseil fédéral a donc émis des directives précises pour que désormais, lors des manifestations officielles, les produits suisses soient privilégiés. Pour ceux qui ont fait des remarques sur le coût de cette initiative, les précurseurs de cette mesure relèvent qu’un bon vin suisse n’est pas plus cher qu’un cru français. Et puis, pour le transport, la valise diplomatique pourrait être très utile. Pour le vin, ce ne devrait pas poser de problème mais lorsque notre ambassadeur voudra faire venir de Suisse un bon fromage local, il se pourrait bien que la valise en question connaisse de drôles d’odeurs !

Imprimer l'article