Groupement Transfrontalier

Les allocations familiales en Suisse

En tant que travailleur frontalier, vous pouvez ouvrir des droits aux allocations familiales en Suisse. Beaucoup de travailleurs l’ignorent et n’en font pas la demande. Les allocations familiales en Suisse sont accordées selon le principe «un enfant = une allocation». Ces allocations sont versées indépendamment du revenu. Ces allocations comprennent l’allocation de naissance ou d’accueil et l’allocation pour enfant. L’allocation de naissance échappe à l’application des accords bilatéraux entre la Suisse et l’UE. Le travailleur frontalier ne peut donc pas la percevoir. Il peut par contre recevoir l’allocation pour enfant et ce, [[dès la naissance de son 1er enfant]]. Cette prestation est accordée le mois qui suit celui de la naissance de l’enfant. A Genève, elle est servie jusqu’aux 18 ans de l’enfant. Son montant est de 200 CHF jusqu’à 15 ans et de 220 CHF jusqu’à 18 ans. Dans le canton de Vaud, l’allocation est servie jusqu’aux 16 ans de l’enfant et le montant est de 160 CHF par mois. La perception de ces allocations n’est pas automatique et le travailleur frontalier doit en faire la demande auprès de sa Caisse suisse d’allocations familiales. Pour en savoir plus sur la perception des allocations familiales en France et en Suisse, Cliquez ici. Dernière minute Dimanche 26 novembre, les Suisses ont approuvé à 68 % la loi sur les allocations familiales en Suisse. Cette nouvelle loi prévoit l’harmonisation des allocations familiales sur toute la Suisse en imposant un plancher mensuel de 200 francs par enfant et 250 francs pour les jeunes en formation. Il s’agit de minima ; les cantons restent libres de se montrer plus généreux. Ces montants seront versés à tous les salariés et aux personnes de condition modeste sans activité lucrative. Cette loi devrait entrer en vigueur au plus tard au 1er janvier 2009. Imprimer l’article

Lire la suite