Groupement Transfrontalier

Les frontaliers à l'amende

Dernière trouvaille du Mouvement des citoyens genevois pour maintenir au chaud un fond de xénophobie, les travailleurs frontaliers ne paient pas leurs amendes. Pire, ils se moquent des bons citoyens helvétiques qui eux, respectent les stationnements, conduisent sans excès et sont soumis aux amendes qu’ils doivent payer avec célérité ! Inutile de revenir sur ce type de polémique qui, il faut malheureusement le constater, revient régulièrement. Les travailleurs frontaliers qui ne paient pas leurs amendes risquent à tout moment de se faire arrêter à la douane et peu prennent ce risque. Et puis et surtout, les frontaliers ne sont pas des profiteurs qui viennent abuser de la Suisse en ne respectant pas les règles. Comme pour toute population, il y a ceux qui respectent les règles, ceux qui abusent et ceux qui s’en moquent ! Mais la proportion est certainement la même de l’autre côté de la frontière ! Et d’ailleurs côté français, ce sont les Suisses qui sont accusés de ne pas respecter le code de la route. Bien sûr, en cas de flash sur un radar automatique, les Suisses ne sont pas poursuivis, alors évidemment ils en profitent ! Et voilà, une nouvelle série d’articles dans la presse mais côté français cette fois-ci. Heureusement, la situation devrait être réglée prochainement. Les fraudeurs, d’un côté ou l’autre de la frontière, pourront être poursuivis et devront régler leurs amendes. Une bonne nouvelle qui devrait satisfaire toute le monde. Sauf que, ceux là mêmes qui critiquent ces étrangers qui ne respectent rien n’apprécient pas du tout de pouvoir être à leur tour poursuivis lors de leurs déplacements hors frontières. Et lorsque l’Union européenne parle d’un permis de conduire unique, de systèmes d’information entre les polices, leur sang ne fait qu’un tour « il n’y a plus de libertés ! » Imprimer l'article

Lire la suite