Groupement Transfrontalier

Quelle année !

2007 restera dans les annales du Groupement comme celle de la création du service emploi. Mais l’activité de l’association ne s’est évidement pas limitée à cette création. Accueil, suivi des adhérents, communication et traitement des dossiers en cours ont fait de l’édition 2007 un cru particulièrement relevé. Durant cette année, les 25 membres du personnel ont répondu à plus de 30 000 appels téléphoniques, accueilli 4 000 personnes dans nos permanences et organisé 50 conférences tout au long de la frontière. En réponse à la mise en place de la libre circulation des personnes et des risques de déréglementation du marché de l’emploi, le Groupement a choisi de créer son propre service emploi. Réservé à ses adhérents, il a pour objectif de favoriser le retour à l’emploi des frontaliers pour qui la Suisse reste le marché « naturel ». La bonne surprise est venue des offres d’emploi qui se sont multipliées sur notre site. 2008 devra permettre le développement du service avec deux axes privilégiés : le contact direct avec les entreprises suisses et l’information utile pour aider à la recherche d’emploi. 2007 aura été marquée par des actions importantes sur le terrain. En matière de transports, les défaillances des transports en commun nous ont donné beaucoup de travail. Il a fallu négocier, mobiliser et parfois agir pour éviter des suppressions de train ou obtenir des aménagements. Mais le point fort de notre mobilisation a été sans nul doute la pétition contre l’imposition par la Suisse du capital 2ème pilier en cas de rapatriement. L’action lancée cet été a connu son point d’orgue début novembre avec une distribution en douane qui nous a permis de recueillir pas moins de 14 300 pétitions. Un nombre qui prouve bien la mobilisation des frontaliers. Mais bien sûr, l’activité de l’association ne se limite pas à ces grandes actions. Le travail d’information continue chaque année, Frontalier magazine, fiches d’informations, chroniques radios viennent aider l’ensemble des frontaliers à mieux connaître leurs droits. Quant au personnel, conseillères accueil, juristes, assistants sociaux, ils n’ont eu de cesse d’informer, de défendre et d’aider tous les adhérents qui nous ont sollicités, afin de répondre présent à chaque occasion. En 2008, tout le personnel poursuivra sur cette ligne afin que le Groupement soit encore et toujours utile et indispensable à l’ensemble des transfrontaliers.
Imprimer l’article