Groupement Transfrontalier

Crise : la Suisse se recroqueville

Il aura fallu qu’un douanier, pas très malin, placarde des affiches anti-frontaliers dans les locaux de la douane pour qu’enfin, les medias suisses évoquent les campagnes nauséabondes dont sont victimes les travailleurs frontaliers dans le canton de Genève. Il faut dire que le canton est en période d’élections. Au-delà de ces mouvements d’humeur directement liés à la conjoncture, il est un phénomène beaucoup plus inquiétant pour le Suisse, son isolement grandissant. Certes, nos voisins ont exprimé à plusieurs reprises, ces dernières années, leur volonté d’ouverture vers l’Europe. Certes, ils ont voté à plus de 60% en faveur de la poursuite de la libre circulation des personnes et des travailleurs. Il n’en reste pas moins vrai que la Suisse est un petit pays de plus en plus seul dans un monde qui se globalise. Ce qui faisait sa force, il y a encore quelques années, devient une faiblesse. Deux exemples viennent illustrer cette situation. L’affaire Kadhafi, malgré les délires et les menaces du président libyen, la Suisse se trouve bien seule. Aucun pays ne lui vient en aide et sa diplomatie chaotique montre bien son désarroi. Autre exemple, la campagne contre le secret bancaire. Là aussi, nos voisins se sont sentis bien seuls. Face aux attaques américaines puis françaises, aucune solidarité. Les banques et la Confédération ont dû réagir dans l’urgence et sous la pression. Alors comme souvent, la réaction primaire est le repli sur soi et la recherche de boucs émissaires. Cela faisait de nombreuses années que nous n’avions pas connu d’attaques anti-frontaliers ou anti-étrangers aussi violentes. La crise n’explique pas tout. La Suisse va devoir, dans les prochaines années, réoccuper sa place dans le concert des nations, affirmer ses convictions et son poids économique. Sans aucun doute la question de l’adhésion à l’Union européenne va refaire surface. Le dire aujourd’hui peut sembler une ineptie et pourtant, son évidence pourrait bien apparaître plus vite que prévu.

Imprimer l’article