Groupement Transfrontalier

Le franc suisse valeur refuge

Voilà bien une tendance qui fait plaisir aux travailleurs frontaliers. Le franc suisse se porte très bien, il redevient même une valeur refuge. 3,1%, voilà sa progression face à l’euro sur ces six derniers mois. Attention toutefois, l’euro n’est pas la seule monnaie qui fléchit face au franc suisse. Sur la même période, la livre sterling a baissé de 4,3% et le dollar de 5,2%. Bref, le franc suisse est devenu ces derniers mois l’une des principales valeurs refuges internationales, juste devancée par l’or. Les explications sont à rechercher dans l’historique de la monnaie. Depuis les années 70, lorsque la bourse mondiale connaît des difficultés, le franc suisse s’est toujours bonifié. Les investisseurs apprécient la stabilité du pays et de son économie. Une économie qui a plutôt mieux passé la crise économique que ses voisins et qui ressort en meilleure forme. Et puis la crise que connaît l’euro, avec des pays qui semblent particulièrement fragiles du fait de leur surendettement, vient encore plus conforter les grands argentiers du monde dans leur placement sur le franc suisse. Beaucoup d’experts estiment que la parité du franc suisse avec l’euro devrait se stabiliser autour de 1,47 franc suisse. En 2007, un euro valait 1,68 franc suisse. Il s’agit donc d’une bonne nouvelle pour les travailleurs frontaliers qui permet aussi de compenser la faiblesse des augmentations de salaires. Il faut toutefois se montrer prudent comme à chaque fois que l’on parle du franc suisse, car si sa valeur monte trop, cela peut mettre en danger les entreprises qui exportent et donc les emplois. En fait, la vraie bonne nouvelle est plutôt à chercher dans le fait que le franc suisse continue à être perçu comme une monnaie stable et pérenne. Ce qui veut dire qu'il ne devrait pas connaître de baisses importantes dans les années à venir et ça, c’est essentiel pour les travailleurs frontaliers. Il ne faut pas oublier qu’ils percevront une bonne partie de leur retraite… en franc suisse.

Imprimer l'article