Chatbot

Le travailleur européen en Suisse est le plus diplômé

Les ressortissants européens ont depuis toujours été nombreux à s’établir sur le territoire suisse. Fin 2019, ils représentaient les deux tiers des 2,17 millions d’étrangers établis en Suisse, soit 17% de la population résidente.

Aujourd’hui comme hier, les ressortissants de l’Union européenne (UE) sont victimes de divers clichés, l’initiative pour la limitation de l’immigration, soumise à votation le 27 septembre dernier, et refusée par le peuple Suisse en est la preuve.

Voici ce que révèlent les statistiques officielles :

La moitié des ressortissants européens sortent d’une haute école

La Suisse se classe parmi les pays ayant la part de diplômés supérieurs la plus élevée, selon une étude de l’OCDE. La proportion de Suisses détenteurs d’une formation supérieure a augmenté ces dernières années, mais ce bond est encore plus impressionnant chez les ressortissants de l’UE établis en Suisse. Ces derniers sont près d’une moitié aujourd’hui à posséder une formation tertiaire, soit davantage que les Suisses. Cette proportion compte parmi les plus élevées d’Europe de l’Ouest.

Les ressortissants européens établis à Zurich sont près de deux tiers à avoir suivi une formation tertiaire. C’est le plus haut taux de Suisse indépendamment de la nationalité.

Dans la région Lémanique, les étrangers des Etats Tiers sont les mieux formés. 48% d’entre eux sont diplômés d’une haute école.

Des professions similaires

Dans l’ensemble, les ressortissants de l’UE exercent proportionnellement des professions similaires aux Suisses. Ils sont 28,6% à exercer une profession « intellectuelle et scientifique », une proportion proche de celle des Suisses (27,7%).

Ils sont en revanche en surreprésentation dans les professions dites “élémentaires” et dans les métiers peu qualifiés.

en partenariat avec

MMA
Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes
Crédit Agricole
Rentes Genevoises
UNIA
E-Job
ICA Patrimoine
Haysen