Chatbot

Ombres chinoises dans les alpages suisses

Lundi 12 Novembre 2018

Ombres chinoises dans les alpages suisses

Il y a quelques décennies, les soirées d'hiver en montagne mais aussi les soirées en alpages pouvaient se montrer bien longues. Comment occuper les veillées sans s'ennuyer ?  

Certains se sont lancés dans l'horlogerie, des deux côtés de la frontière d’ailleurs. Et d'autres, plus précisément dans le Pays d'Enhaut, ont commencé à découper du papier. Comme son nom l'indique joliment, le Pays d'Enhaut se trouve en altitude ! A plus de 1000 mètres, dans les Préalpes vaudoises, il regroupe trois communes Chateaud'Oex, Rougement et Rossinière. A l’époque les paysans ont choisi le papier car le matériau n’est pas très cher et il suffit d’un crayon et d’un ciseau bien pointus et aiguisés pour réaliser une œuvre. Ah j'allais oublier, il faut aussi de la patience et beaucoup de minutie, deux qualités dont semblent disposer nos voisins, sans doute un gène particulier !

Mais il faut rendre à César ou plutôt à Confusus ce qui lui appartient, cette technique n'est pas suisse mais bien chinoise. Elle est arrivée, on ne sait pas trop comment, au 19ème dans les alpages. Elle consiste à prendre une feuille de papier pliée en quatre, réaliser sur une face un dessin puis de le découper, le plus finement possible. Il suffit ensuite de déplier la feuille pour découvrir l'œuvre !

Nos braves paysans étant en montagne, ils ont illustré ce qu'ils connaissaient bien : la montagne et les vaches. Vous avez donc le plus souvent une forme de Poya. La Poya que l'on trouve peinte sur bon nombre de fermes en Suisse retraçait la montée en alpage du troupeau. Là elle n’est pas peinte mais découpée Ces feuilles de papier, une fois dépliées, donnent des œuvres magnifiques dont beaucoup sont encadrées et font le bonheur des collectionneurs.

Vous pourrez admirer les plus beaux au musée Gruerien à Bulle ou au musée d'art populaire du Pays d’Enhaut à Château d’Oex.

Enfin sachez que chaque découpeur apporte une touche personnelle à son œuvre. Il existe toujours un endroit où un détail est réalisé après le dépliage et se trouve donc unique. A vous de le découvrir !

 

Rédigé par Jean-François Besson, Secrétaire général du GTE, et publié sur le Dauphiné Libéré.
#LaChroniqueDuFrontalier

en partenariat avec

MMA
Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes
Crédit Agricole
Rentes Genevoises
UNIA
E-Job
Crédit Mutuel
ICA Patrimoine