Chatbot

Frontaliers assurés LAMal : attention à ne pas se tromper de canton !

Jeudi 21 Mars 2019

Frontaliers assurés LAMal : attention à ne pas se tromper de canton !

Depuis le 1er janvier 2019, la Confédération a mis en place des modifications de la LAMal qui peuvent avoir des conséquences importantes pour les travailleurs frontaliers.

A compter de cette date, les cantons doivent prendre en charge la part cantonale (au moins 55%) des traitements hospitaliers effectués en Suisse. Une aubaine pour les assureurs à qui il ne reste plus que 45% à payer, ce qui devrait logiquement entraîner une baisse des cotisations pour les années à venir. Du moins peut-on l'espérer !

Pour les frontaliers et les membres de leur famille assurés à la LAMal cette évolution peut avoir des conséquences importantes. La loi prévoit bien que c'est le canton avec lequel le frontalier a un lien de rattachement, en l'occurrence celui où il travaille, qui doit prendre en charge la part cantonale. En cas de soin dans un autre canton, la part cantonale sera calculée sur ce qu'aurait payé le canton de travail si les soins avaient été faits sur son territoire.

En clair, un frontalier travaillant dans le canton de Vaud, habitant le Pays de Gex et qui déciderait d'aller se faire opérer aux HUG de Genève pourrait devoir payer de sa poche jusqu'à 20% du coût total. En effet, les tarifs peuvent varier fortement d'un canton à l'autre et Genève pratique des tarifs très élevés ! En fonction des soins et de la durée d'hospitalisation la somme peut devenir très importante.

Dans le cas d'un couple de travailleurs frontaliers marié, les enfants sont obligatoirement rattachés à Madame et devront être soignés dans le canton de travail de Madame si le couple veut éviter tout risque de coût supplémentaire.

Pour les rentiers résidant à l'étranger, le canton de rattachement est celui de Berne. Sachant que ce canton pratique les tarifs les plus élevés du pays, les rentiers peuvent se faire soigner sur tout le territoire sans prendre de risque financier.

En conclusion, si vous êtes frontalier LAMal et que vous devez vous faire soigner dans un canton autre que celui où vous travaillez, prenez contact avec votre assureur afin d'éviter tout surcoût !

Bien évidemment cette mesure ne vaut pas en cas d'urgence.

en partenariat avec

MMA
Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes
Crédit Agricole
Rentes Genevoises
UNIA
E-Job
ICA Patrimoine