Chatbot

Retraité frontalier : quid de l'AVS en cas de décès

Vendredi 20 Novembre 2020

Retraité frontalier : quid de l'AVS en cas de décès

La question - réponse du frontalier

Je sui frontalier à la retraite et je perçois une rente AVS. En cas de décès, à qui reviendra-t-elle ?

Si vous êtes marié, au décès du conjoint, la veuve a droit à la rente AVS si elle a eu au moins un enfant, ou en l’absence d’enfant, si elle a 45 ans révolus et est marié depuis au moins 5 ans. Un homme ne peut recevoir une rente de veuf de l’AVS que jusqu’au 18ème anniversaire du cadet des enfants communs.

Si vous vivez en concubinage, l’AVS ne versera aucune rente au concubin survivant.

Si vous êtes divorcé, les ex-conjoints peuvent prétendre à une rente de veuve ou de veuf s’ils ont des enfants et que la mariage dissous a duré au moins 10 ans ou s’ils avaient plus de 45 ans lors du divorce et au moins 10 ans de mariage, ou si le cadet des enfants a moins de 18 ans lorsqu’ils fêtent leurs 45 ans. Si aucune de ces conditions n’est remplie, le droit à la rente de veuve ou de veuf court jusqu’au 18ème anniversaire du cadet des enfants communs.

Si vous avez des enfants, ces derniers reçoivent de l’AVS des rentes d’orphelin jusqu’à 18 ans, ou 25 ans en cas de poursuite d’une formation.

Si vous êtes célibataire sans enfant, il n’y aura pas de prestation de survivants issues de l’AVS.

en partenariat avec

MMA
Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes
Crédit Agricole
Rentes Genevoises
UNIA
E-Job
ICA Patrimoine
Haysen