Chatbot

Des feux pour réguler le flux des pendulaires frontaliers

Jeudi 26 Aout 2021

Des feux pour réguler le flux des pendulaires frontaliers

A compter du lundi 30 août, des feux seront mis en place afin de réguler la circulation individuelle motorisée matinale aux douanes de Soral II, Chancy II et Sézegnin. L’objectif de ce dispositif est d’encourager l’utilisation des transports en commun et le covoiturage.

En effet, dès ce lundi 30 août, de 6h à 8h30 du matin, des feux seront installés aux abords des douanes de Soral II (vers Viry), Chancy II (vers Valleiry) et Sézegnin. « Les feux seront programmés pour ne laisser passer que 80% du nombre de voitures qui franchissent habituellement ces douanes à l’heure de pointe du matin, sur la base de comptages effectués avant la pandémie de Covid-19. » explique la Communauté de communes du Genevois dans un communiqué de presse.

Par ailleurs, des agents de sécurité seront positionnés au niveau des feux des deux côtés de la frontière afin d’assurer la sécurité des lieux. Ils ne seront en aucun cas habilités à verbaliser mais ils seront présents pour faire preuve de pédagogie dissuasive auprès des automobilistes. Toutefois, des contrôles avec verbalisation pour non-respect des feux seront possibles par l’intervention de la police ou de la gendarmerie, selon l’Office Cantonal des Transports.

Une mesure retardée

Ce dispositif avait été annoncé en janvier 2020 mais a été retardé à cause de la pandémie de Covid-19 et s’est en outre heurté à des problèmes techniques, financiers et fonciers à Viry, où une voie express doit être aménagée afin que les bus transfrontaliers 63 et 76 puissent se déplacer sans avoir à attendre dans les files prévues à cet effet. Par conséquent, une solution provisoire a été trouvée en attendant le début des travaux cet automne.

Des alternatives existent

La communauté de communes du Genevois estime que des solutions alternatives existent actuellement. Depuis 2018, un parking-relais de 150 places a été créé à la sortie de Viry, dans la zone d’activité des Grand champs sud. Les lignes de bus 63 et 76 des TPG permettent de passer la frontière sans voiture et de poursuivre respectivement avec le tram et/ou le Léman Express. De même, le covoiturage a été largement encouragé notamment via des incitations financières.

De même, les bus et les covoitureurs ne seront pas pénalisés par les feux de régulation. Une voie réservée aux bus sera créée cet automne.

Un accord avait été signé en 2018 afin de réduire progressivement les flux. Malgré des signaux encourageants, ces derniers restent en dessous des attentes. Selon l’Office Cantonal des Transports, le premier pallier qui prévoyait une réduction de 20% n’a jamais été atteint, en dehors de la période de crise sanitaire. Alors que l’objectif d’une réduction du flux de 50% est prévue pour 2022.

 

Sources : 
La Tribune de Genève
Le Messager 

en partenariat avec

MMA
Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes
Crédit Agricole
Rentes Genevoises
UNIA
E-Job
ICA Patrimoine
Haysen