Chatbot

Exit le Brown-out et bienvenu au "Sens" dans notre profession !

Mercredi 10 Aout 2022

Exit le Brown-out et bienvenu au

Communément qualifié de «Maladie de l’Absurde», le Brown-Out se décode comme une chute de tension à la fois énergétique et psychique menant l’être humain à une étrange déconnexion de sa réalité.

Article écrit par Alessandra Trevisiol

Je la définis pour ma part de façon plus nuancée comme une «Affection contemporaine du Non-Sens». Une forme de souffrance au travail qui s’installe de manière insidieuse en induisant une attention déclinante et un stress lent.
Son point culminant se détecte par une prise de conscience brutale et paralysante de l’absurdité du métier que nous exerçons. Telle une pression apathique, elle agit comme un signal d'alarme sourd et détonnant. Perte de sens, démission intérieure et absence de réaction en sont les indicateurs.
Il y a donc dans l’expérience du Brown-out un versant sensiblement philosophique de déception et d’usure psychologique ; comme un sentiment de vide psychique, d’insignifiance et de dévitalisation qui nous prive de notre élan vital.
Mais pas que…il y a aussi cette tendance moderne que j’illustrerai par une absence de Considération du travail effectué, dont l’incidence est plus que notable.
Dans ce contexte particulier, l’employé perçoit les tâches à accomplir sous la loupe de paramètres globalement contraignants tels que :

  • Le rendement, la performance, la compétitivité,
  • L’aberration et la stérilité des actions morcelées exigées, Le leurre sur de possibles perspectives d’avancement et de réalisation ;
    et à force, il réalise que les notions de :
  • Vocation professionnelle et personnelle,
  • Contribution individuelle à la société,
  • Sens investi dans l’activité,
  • Utilité universelle apportée aux autres et à l’environnement, se sont évaporées, le Cœur de son travail étant invisible.

Sous couvert d’employabilité, il se voit pousser à agir contre son système de valeurs pour se conformer à celui de l’entreprise. Cette discordance a un coût émotionnel certain : un enlisement progressif dans une dynamique infernale de découragement et de dévalorisation de soi.

Il faut savoir que le reniement de soi et de ses aspirations sont un vrai poison pour l’esprit qui ne se sent plus nourri. Le salarié va donc glisser vers un désengagement de sa fonction et de son quotidien.
Voilà pourquoi dans des conditions professionnelles optimales, le Sens est à la fois un anti-stress naturel puissant et un carburant essentiel pour l’employé.

Je dirai en synthèse que 3 manques essentiels sont à l’œuvre : Celui du Sens, de la Reconnaissance et de l’Alignement «Valeurs-Tâches».

Il devient alors urgent de conscientiser que notre travail ne nous définit pas, ne nous donne pas notre estime de nous, notre confiance en nous et encore moins notre valeur. Nous ne sommes pas notre productivité !

Quels sont alors les leviers possibles pour sortir du Brown-out ?

Au niveau pragmatique :

  • Nuancer notre position : Se reconnecter à l’essence de notre métier

Redécouvrir au-delà de la lassitude notre attrait pour notre activité. Un changement de perspective et une actualisation de nos connaissances sont parfois salutaires. Se repositionner en s’affirmant, puis ancrer en nous la valeur que nous apportons directement ou indirectement à notre employeur. C’est cela qui lève les freins générés par les doutes existentiels.

  • Expérimenter la relativité : Prospecter de nouveaux sentiers

Dans le Présent : Se placer au centre de notre vie et réfléchir aux opportunités qui s’offrent à nous en fonction de nos impératifs, piliers de vie et talents reconnus.

Dans le Passé : Mettre en lumière une passion oubliée au fil du temps. Elle mérite notre attention car elle peut aujourd’hui prendre toute sa signification.

Dans le Futur : Oser se projeter dans l’avenir par le filtre de nos désirs et rêves en latence, puis les alimenter au quotidien. Ils sont une mine d’inspiration incontournable et de petits jalons de notre créativité en marche.

  • S’appuyer sur une réflexion cohérente : Envisager une reconversion

Se poser, se reconnaître, se brancher à des courants porteurs en résonnance avec notre nature et se réorienter en conscience.

Au niveau psychique :

  • Définir notre motivation existentielle et la rendre indépendante de toute performance, résultat ou reconnaissance. Elle sera alors stable et durable,
  • Développer souplesse et sérénité face aux changements grâce à notre intelligence adaptative et curiosité,
  • Canaliser notre stress et introduire du renouveau pour retrouver une autonomie dans notre fonction,
  • Equilibrer nos aspirations et ressources présentes,
  • Conscientiser nos aversions pour assouplir nos intolérances et demeurer positifs,
  • Être à l’écoute de nos sens, intuition et ressentis pour éviter un surinvestissement émotionnel et un épuisement total.
  • Garder nos convictions, envies et foi viscérale en la vie

Après ces phases d’introspection : Place à l’Action !

Engager notre transition avec énergie et persévérance en restant fidèle à notre réelle vocation professionnelle et ouvert à nous réinventer.

La peur qui accompagne ce changement est naturelle car nos repères sont bouleversés. Il s’agira alors de «focusser» notre regard sur des zones inexplorées car elles regorgent de potentiels de réussite exponentiels !

Pour nous aider dans ce processus et en de ça de tout accompagnement individuel ou formation, nous avons aussi nos variables de réalisation accessibles en tout temps :

  • La qualité de nos pensées et actions porteuses
  • La connaissance concrète de nos potentiels innés et compétences acquises
  • Les conditions pour nous indispensables à l’impulsion et au plaisir à travailler
  • La pratique des atouts de notre personnalité

Au-delà de l’aspect intime et subjectif dont l’être humain peut être amené à vivre le Brown-Out, celui-ci semble être le reflet de la fin d’une époque et l’appel à une nouvelle ère professionnelle fondée sur le courage, l’équité, la correspondance, l’imagination et la volonté d’innovation.

 

REDACTRICE : Alessandra Trevisiol

Licenciée en Lettres et ancienne fondée de pouvoir dans le secteur financier, Alessandra est depuis plusieurs années Master Coach certifiée en Corporate et Life Coaching par L’institut International ICI et diplômée en PNL par The Society of NLP. Outre son activité d’Entrepreneur Indépendant, elle rédige des articles pour divers magazines et intervient ponctuellement en tant que conférencière, au sein du GTE, de la MED74 et de salons de développement personnel dans le bassin lémanique.

Elle s’est spécialisée dans le processus de la Réussite et l’activation de Talents. Son objectif aujourd’hui est d’accompagner tout un chacun à se reconnecter à ses potentiels innés, intégrer le changement et appréhender l’inconnu afin de développer une attitude novatrice et se nourrir plus que jamais de curiosité. Les leviers qu’elle propose pour surfer dans le contexte actuel reposent sur la Pensée Elastique, les Muscles Emotionnels et la Motivation en Action.

Ses formules d’accompagnement et son approche de «Coach Vectrice de sens» vous sont détaillées sur www.alessandra-coaching.agenda.ch

en partenariat avec

MMA
Crédit Agricole
Rentes Genevoises
UNIA
Caisse d'Epargne
Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes
Haysen
ICA Patrimoine
E-Job