Chatbot

Le mot du président

Retrouvez cinq fois par an « Le mot du président », édito rédigé par Michel Charrat, président du Groupement transfrontalier européen, et publié dans le Frontalier Magazine.

 


2021, une année en trompe l'oeil ! 

L’année 2021 se termine sur un bilan tout de même plus satisfaisant en matière d’activité. Tous nos services ont repris une activité en présentiel et retrouvé le cours de leurs activités avant pandémie, même si l’ombre de cette dernière plane sur l’avenir !

Nous avons pu réaliser les Journées transfrontalières en coopération avec nos partenaires et ces dernières ont connu un franc succès, compte tenu des mesures encore en vigueur avec le passe COVID. La fréquentation de nos conférences, malgré l’absence de disponibilité de la grande salle, a été satisfaisante et nous espérons vous avoir apporté les informations que vous attendiez.

Notre assemblée générale le 21 octobre au complexe Martin Luther King, bien qu’organisée sous un modèle réduit, nous a permis de présenter le bilan politique et financier de l’année 2020. La période de pandémie nous a particulièrement affecté, ainsi que les suites financières de notre
incendie de 2017. L’année 2020 se termine avec un déficit important. L’assemblée, dans
le but de garantir l’avenir, s’est prononcée pour une augmentation de la cotisation afin de soutenir la qualité des services de l’association.

Nous devons assurer une gestion saine de nos finances pour garantir l’avenir de nos activités. Les deux départements Ain et Haute-Savoie, ainsi que la Région Rhône-Alpes-Auvergne, nous apportent solidairement des subventions et nous les remercions. Toutefois nous ne pouvons pas accepter de devenir dépendant de ces dernières !

En ce qui concerne nos dossiers, le rapporteur Ludovic Julia de la commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale nous a fait parvenir une proposition visant à définir une augmentation du télétravail pour les frontaliers auprès de la commission européenne. Nous allons pleinement participer à cette consultation.

Dans le même esprit nous allons remobiliser les députés et sénateurs des territoires transfrontaliers afin qu’ils veillent sur les accords fiscaux de 1973 et 1983 en
discussion entre la Suisse et la France ! 

Concernant la CSG/CRDS vous avez été nombreux à nous contacter pour pouvoir récupérer le montant prélevé sur vos retraites suisses, dans la mesure où vous pouviez accéder à ce droit. Une bonne raison de rester adhérent lorsqu’on est à la retraite !

Enfin le Groupement et la commission transport se mobilisent sur l’ensemble des territoires frontaliers où nous sommes représentés pour mobiliser les autorités compétentes en vue de résoudre les problèmes de circulation et surveiller les tarifs de parking.

N’oubliez pas de militer auprès de vos proches, famille et collègues de travail pour les inciter à franchir le pas de l’adhésion, notre représentation et notre force en dépend. 

Enfin, en cette fin d’année je veux vous souhaiter d’excellentes fêtes en famille et un heureux passage vers l’an nouveau.

Michel CHARRAT
Président

en partenariat avec

MMA
Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes
Crédit Agricole
Rentes Genevoises
UNIA
E-Job
ICA Patrimoine
Haysen