Chatbot

Le mot du président

Retrouvez cinq fois par an « Le mot du président », édito rédigé par Michel Charrat, président du Groupement transfrontalier européen, et publié dans le Frontalier Magazine.

 


Juin 2019

Les mois s'écoulent et le Gouvernement genevois ne change pas de position concernant la scolarité des enfants frontaliers à Genève, dont plus de 80% ont la nationalité suisse ! Cette attitude incompréhensible et scandaleuse a franchi un nouveau palier avec les propos du président du Conseil d'Etat qui qualifie la scolarité transfrontalière à Genève de "tourisme scolaire".
Trois avis de droit concluent à l'illégalité de la position du Gouvernement genevois. Pour notre part, nous nous posons clairement la question de la réalité de la construction du Grand Genève. Comment peut-on penser préparer un avenir commun lorsque l'on rejette les enfants d'un système scolaire ? La libre circulation des personnes en Suisse est en danger et il est temps que Berne clarifie ses positions et fasse respecter le droit à Genève comme dans les autres cantons ! Il est temps aussi que l'Union européenne se saisisse du sujet !

Lorsque vous lirez cet édito, la période des déclarations de revenus en France aura pris fin ! Je tiens à remercier notre personnel qui s'est largement investi pour vous accompagner dans ces démarches. Cette année, nos fiscalistes ont assuré 4'000 rendez-vous en sept semaines. Les années passent et vous êtes de plus en plus nombreux à nous solliciter. Nous ne pouvons malheureusement pas répondre à toutes les demandes. L'imposition n'est pas le seul sujet traité par notre association. Bien entendu, nous poursuivons nos actions, auprès des ministères, sur les autres dossiers de fiscalité, notamment l'imposition des frontaliers en Suisse.

Quant à notre dossier de reconnaissance d'utilité publique, je viens d'avoir un rendez-vous au ministère de l'Intérieur, accompagné par Madame la députée, Virginie Duby-Muller, qui nous soutient dans cette démarche.

Aujourd'hui, sur bien des sujets, nous compensons les carences de nos administrations qui, faute de moyens, se désengagent de plus en plus de leur mission auprès des citoyens. Notre demande de reconnaissance d'utilité publique est pleinement justifiée sur les territoires transfrontaliers qui vont de Saint-Gingolph à Bâle. Notre contribution au développement de ces espaces de vie va bien au-delà de la simple réponse à un adhérent d'association ! Nous sommes devenus l'unique guichet d'informations spécialisées à destination des populations transfrontalières.

Sans vous, nous ne sommes rien ! Je compte sur votre militantisme pour convaincre vos proches et vos collègues d'adhérer ! Ils profitent chaque jour, depuis plus de cinquante ans, des améliorations apportées à notre statut par notre association. Demain, notre force dépendra de vous, de votre action, tout autant que de nous !

Michel CHARRAT
Président

en partenariat avec

MMA
Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes
Crédit Agricole
Rentes Genevoises
UNIA
E-Job
ICA Patrimoine