Chatbot

Les résultats de la votation populaire du 29 novembre 2020

Le peuple suisse s’est exprimé ce dimanche 29 novembre 2020 sur deux initiatives populaires lors de la dernière votation. A l’ordre du jour, la très attendue initiative pour des multinationales responsables, et l’initiative populaire « Pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre ». Les deux ont été rejetés, avec un résultat étonnant pour le premier. Explications.

Initiative pour des multinationales responsables

C’est Oui pour le peuple suisse, à 50,73%, et pourtant, l’initiative ne passera pas. En effet, c’est le principe de double majorité qui fera refuser le texte : seulement huit cantons et demi se sont montrés favorables. En opposition, douze cantons et 5/2 étaient contre l’initiative dont le texte voulait imposer des règles strictes aux entreprises multinationales.

Concernant la répartition de ces voix, la Suisse Romande accepte presque en intégralité le texte à l’exception du Valais. Berne aussi se montre favorable avec 54% de Oui. Les habitants de Bâle-Ville ont soutenu le texte à 61,9% de voix, les Zurichois à 52,8% et les Tessinois, à 54,2%.

L’opposition vient notamment des cantons conservateurs de Nidwald, Schwyz et Appenzell Rhodes-Intérieures, avec plus de 65% de refus. Lucerne, Saint Gall et les Grisons entre autres s’y sont aussi opposés.

Cette initiative populaire visait à imposer aux entreprises suisses de respecter les droits de l’Homme et les normes environnementales internationales, aussi bien dans leurs entreprises en Suisse qu’à l’étranger. Des règles assez strictes, et pour lesquelles des contrôles réguliers auraient été nécessaires.

En réponse au refus des cantons, le parlement a mis en place un contre-projet moins sévère, dans lequel la responsabilité de la maison mère ne sera pas réglementée pour les entreprises à l’étranger. En revanche, les entreprises seront tenues de rendre un rapport annuel concernant l’environnement et le domaine des droits de l’Homme.

Refus également pour le financement des producteurs du matériel de guerre

Pas de changement pour le financement des producteurs de matériel de guerre, le peuple refuse cette initiative à 57%. C’est la Suisse centrale qui refuse ce texte avec le plus de vigueur, plus de 70% de Non pour Nidwald, Schwyz et Obwald, alors que Genève, Bâle Ville et le Jura se montraient plutôt enthousiastes. Si ce projet avait été accepté, la Banque nationale suisse, de même que les fondations et les institutions de prévoyance, n’auraient plus pu financer les entreprises réalisant plus de 5% de leur chiffre d’affaires annuel avec ce matériel de guerre.

en partenariat avec

MMA
Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes
Crédit Agricole
Rentes Genevoises
UNIA
E-Job
ICA Patrimoine
Haysen