Chatbot

Les 5 principales erreurs des candidats avec leur profil LinkedIn

Vous avez créé votre profil LinkedIn, et vous pensez que cela suffit à vous rendre visible et à vous valoriser.
Mais quand je consulte la page LinkedIn de très nombreux candidats à la recherche d’un emploi, « je m’arrache les cheveux… » Alors si vous voulez sortir du lot, corrigez ces 5 principales erreurs que je relève dans la grande majorité des profils sur LinkedIn :

Ne pas afficher de photo (ou en proposer une qui vous dessert)

Votre photo sur votre compte LinkedIn augmente clairement vos chances d’être consulté. Un profil sans photo peut vite laisser penser que vous avez quelque chose à cacher… Choisissez donc une photo où l’on voit bien votre visage, avec un regard droit et un sourire engageant. Il est fortement recommandé de vous rendre
chez un photographe professionnel pour une photo de bonne qualité et qui saura vous mettre en valeur. Vous pourrez utiliser cette photo pour votre CV. L’arrière-plan sera idéalement neutre et sa couleur devra mettre en valeur vos cheveux et votre visage. Personnellement, je n’apprécie guère un arrière-plan noir corbeau si vous
êtes déjà brun(e). Bref, montrez-vous sous votre meilleur jour, puisque c’est votre première image sur LinkedIn.

En dire le moins possible

Un profil peu renseigné donne systématiquement une impression de profil bâclé ! Par ailleurs, la plupart d’entre vous pensent que les recruteurs auront envie d’en savoir davantage si vous ne donnez que quelques renseignements sur votre parcours et l’emploi visé. Mais c’est tout le contraire !! 

Pour faire partie des premiers résultats de recherche de recruteurs potentiels, il vous faut donc renseigner un grand nombre d’informations à tous les niveaux, et en particulier dans les rubriques suivantes : le titre (= 120 caractères), la rubrique «Infos» (= 2.000 caractères !) et le descriptif de vos expériences. C’est pourquoi il faut que les principaux mots clés de la fonction visée apparaissent dans chacune de ces rubriques. Si vous négligez une de ces rubriques (voire plusieurs), votre profil sera toujours considéré comme incomplet…

Afficher d'emblée que vous êtes en recherche d'emploi

En vous présentant comme un chercheur d’emploi dès le titre de votre profil, vous risquez de faire fuir vos interlocuteurs… 

Tout réside donc dans la façon de présenter les choses : offrir ou faire valoir des  compétences n’est PAS DU TOUT la même posture ! D’un seul coup, vous proposez une vraie valeur ajoutée.

Même si les mentalités évoluent (doucement !), la mention « open to work » signifie encore dans l’esprit de nombreux recruteurs et potentiels employeurs que vous êtes disponible et par conséquent, peut-être pas si compétent que ça... 

De plus, un recruteur qui cherche un profil utilise des mots-clés. Or, pensez-vous vraiment qu’un professionnel du recrutement va taper en mots-clés “en recherche d’emploi” ou toute autre formulation équivalente pour identifier sa « perle rare » ?!!

Ne rédiger un profil qu'en français

En particulier, si vous souhaitez travailler à l’étranger ou dans des structures d’envergure internationale, vous devez aussi rédiger votre profil en langue anglaise. Pour ce faire, rdv dans la section droite de votre profil LinkedIn à la rubrique : “Ajouter un profil dans une autre langue”. 

Vous veillerez bien sûr à employer un maximum de mots clés dans la langue concernée !

Ne pas être actif sur LinkedIn

Avoir un profil complet et structuré ne suffit pas : ce n’est là que la première étape de votre investissement sur LinkedIn. 

Il faut ensuite concentrer vos efforts pour entrer en relation avec des contacts pertinents dans le métier et le secteur d’activité qui vous intéressent. Commencez bien par regarder les contacts de votre propre réseau, ça fait vite déjà beaucoup de monde. 

Pensez à rejoindre des groupes spécifiques aux domaines visés, groupes que vous pouvez d’ailleurs découvrir à travers ceux que suit déjà votre réseau.

Le « like » n’a qu’un très faible impact… L’objectif est ensuite de participer à certaines discussions, à partager de l’information, à rédiger des commentaires, à poser des questions, etc. 

C’est bien la somme de tout ce travail qui viendra augmenter votre visibilité, qui vous fera sortir du lot et qui incitera donc un recruteur à prendre contact avec vous. CQFD.

 

Sandrine Durand-Clarini
Article Frontalier Mag, Septembre 2021

en partenariat avec

MMA
Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes
Crédit Agricole
Rentes Genevoises
UNIA
E-Job
ICA Patrimoine
Haysen