Chatbot

Pas de pont en Helvétie !

Lundi 05 Novembre 2018

Pas de pont en Helvétie !

Ce jeudi 1er novembre, fête de la Toussaint et jour férié a permis à beaucoup de nos lecteurs de faire le pont. Une expression bien française, un peu moins usitée de l'autre côté de la frontière, chez nos voisins helvètes. A Genève, le jour des morts ne fait pas partie des jours fériés, les Suisses et les travailleurs frontaliers ont dû se rendre à leur travail jeudi. Il faut dire que nos voisins ne connaissent pas les mêmes jours fériés que nous.

Première différence, n'ayant pas fait de guerres, ils n'ont pas de jours fériés pour fêter les victoires ! Si je voulais faire de l'humour noir, je dirais que le pacifisme n'a pas que des avantages ! De ce fait, les Suisses ont globalement moins de jours fériés que les Français. Mais je rassure le lecteur inquiet pour notre voisin, les Suisses ont quand même une fête nationale, mais ce n'est pas une date marquant un fait d'arme. Le 1er août, fête nationale suisse, illustre la signature d'un accord d'assistance et de protection mutuelle entre les trois premiers cantons helvètes. Quant au nombre de jours fériés, il varie d’un canton à l'autre. Il peut aller de sept à treize suivant que l'on habite dans le canton de Vaud ou celui du Jura. Pour Genève, le chiffre reste bloqué à neuf ! En France, nous sommes à onze jours par an.

S'ils n’ont pas fait de guerre quelles sont alors les raisons de ces jours fériés et pourquoi leur nombre varie d'un canton à l'autre ? Comme toujours chez nos voisins il faut revenir à la structure politique. Les cantons sont des Etats qui décident eux-mêmes des jours fériés. Et si tous les cantons respectent la fête nationale, ils ont aussi des jours marquant l'histoire de leur propre canton. Ainsi Genève pratique le jeûne genevois, le 1er jeudi du mois de septembre, pour le Valais la fête du canton démarre le 19 mars. Et puis pour simplifier le tout, il y a bien sûr les fêtes religieuses qui sont fonction de l'identité religieuse du canton, catholique ou protestant. Le vendredi saint est férié dans tous les cantons romands sauf dans le Valais. Et puis pour finir, il y a les jours qui sont fériés mais pas chômés ! C’est par exemple la fête du travail le 1er mai. En fonction des cantons, le travailleur sera au travail ou pas, payé ou pas. Tout n'est pas toujours simple chez nos voisins !

 

Rédigé par Jean-François Besson, Secrétaire général du GTE, et publié sur le Dauphiné Libéré.
#LaChroniqueDuFrontalier

 

Retrouvez également le détail des jours fériés en Suisse, par canton, sur notre page Jour Fériés.

en partenariat avec

MMA
Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes
Crédit Agricole
Rentes Genevoises
UNIA
E-Job
Crédit Mutuel
ICA Patrimoine